Err

QUI SOMMES NOUS ?

Située idéalement entre la vallée intérieure des Maures et le haut pays provençal, notre cave siège au pied d’un oppidum construit par les Celto Ligures un siècle avant notre ère.

C’est en 1924 que les Vignerons de Taradeau se sont regroupés. La Cave des Vignerons fut créée en 1925 autour de familles provençales, solidement enracinées sur le terroir de Taradeau.

Toujours en pointe d’une technologie maîtrisée, adaptée aux exigences de nos terroirs, nous privilégions notre savoir-faire ancestral et misons depuis toujours sur la qualité de nos produits. Des investissements permanents et une gestion rigoureuse des vendanges contribuent à l’excellence des vins de notre cave.

Notre cave coopérative ne fonctionne vraiment pas comme les autres. En effet, de la coopération imaginée par les fondateurs, les différents dirigeants ont su conserver l’essentiel : l’Homme comme moteur et l’innovation à son service ; la tradition et la modernité alliées dans un caveau transformé durant l’été 2011.

Aujourd’hui, le caveau des Vignerons de Taradeau vous propose aussi une épicerie fine. De la gamme locale à la gamme de renom, nous collaborons à ce jour avec 90producteurs fournisseurs et offrons la possibilité à nos clients de découvrir plus de 1500 références dans un cadre contemporain.

Et dans notre recherche constante de proximité et de progrès, nous avons traversé les Maures pour atteindre le Golfe de Saint-Tropez, où un deuxième point de vente a vu le jour en juillet 2013 à Cogolin. Cette volonté d’innover, d’avancer, de progresser ne date pas d’hier. Elle sévissait déjà dans les années 1970, au point que les Vignerons de Taradeau furent parmi les premières coopératives françaises à amorcer le virage crucial du qualitatif en restructurant totalement leur vignoble. Les coopérateurs introduisirent alors le grenache, puis, rapidement, le cinsault et la syrah.

En 20 ans, 250 hectares ont ainsi été replantés pour obtenir une matière bien plus noble qui, en quelques années seulement, a radicalement changé la typologie des vins maison. Ils expriment pleinement la richesse et la typicité de nos terroirs. Nos coteaux formés de pellites donnent ainsi des vins gras et ronds alors que les vignes situées sur les plateaux argilo-calcaires et caillouteux qui entourent le village, engendrent des crus fruités, marqués par une minéralité très nette. Nous retrouvons ainsi, de la vigne au caveau, la même conscience et le même désir de perfection transmis de génération en génération.

Aujourd'hui, les fils et filles des Rougian - une cuvée prestige leur est dédiée - perpétuent avec la même passion ce savoir-faire.


L'homme et la vigne, une histoire perpétuée par des gestes millénaires. 

Au pied d'un oppidum construit par les Celto-Ligures un siècle avant notre ère, plus de deux mille ans d'histoire et de savoir-faire ont façonné le vignoble de Taradeau, équilibre subtil entre la terre et le travail de l'homme. Depuis les rudes soldats romains de la VIIème légion installés par César sur ces terres et convertis à la viticulture, nous retrouvons, de la vigne au caveau, les mêmes gestes fondamentaux, la même conscience et le même désir de perfection transmis de génération en génération.

Les Raisins de la Gloire.

Au XIXème siècle, les vignerons de Taradeau, leur dure journée finie, regagnaient leur logis rouge de cette terre qu'ils avaient travaillée avec opiniâtreté depuis l'aurore.

Aussi les avait-on surnommés les "Rougian", un sobriquet dont ils étaient fiers comme d'un titre de noblesse et que l'une de nos meilleures cuvées perpétue.

Pour l'histoire...

C'est vers l'an 600 avant J.C que les premiers vins furent élaborés par les phocéens sur le site actuel de Marseille.

Il fallut cependant attendre les Romains pour que la vigne commençât à se répandre tout au long de la vallée du Rhône et vers la côtes méditerranéenne puis à l'intérieur de la Provence et de la Corse .Le développement du vignoble se produisit par à-coup de destruction par les Francs, les Sarrasins et les Vikings à la chute de l'empire Romain, puis le sauvetage de parcelles par les monastères. Le vignoble connu son apogée avec l'installation des papes en Avignon mais très vite de nouveau ravages furent observés au temps des guerres de religion.

154 avant Jésus-Christ les ligures de Provence et du centre Var vont se soumettre à Rome et sous l'impulsion des Romain, des cultures de vignes, de céréales, d'oliviers ainsi que des fermes s'y développent. Cette prospérité s'achève vers 400 après Jésus-Christ avec la première invasion barbare qui détruiront toute les villa gallo-Romaine.

Le Village de Taradeau.

Le village de Taradeau est dominé par une tour de guet de l'époque sarrasine et une chapelle du XIIe siècle. Au point culminant de la commune (altitude 257 mètres), ont été découvert les vestiges d'un oppidum. De ce lieu, on domine toute la vallée de l'Argens jusqu'à Fréjus.La Florieye, sortant des gorges du Gaye-Pan, traverse le village, puis le vignoble, avant de se jeter dans l'Argens en limite de la commune de Vidauban.Situés sur la route des Vins Côtes de Provence, le vignoble Taradéen est très réputé par ses grands crus. Tous ces vins sont classés AOP (Appellation d'Origine Protégée) et IGP (Indication Géographique Protégée).